Recherche

Par activités


Publié le samedi 27 janvier 2018

Première Journée du Centre d’études et de recherches sur l’autisme (CERA)

Autisme & parentalité

Samedi 10 mars 2018 – 9h30-18h00

Le Centre d’études et de recherches sur l’autisme (CERA) propose sa première journée d’étude le samedi 10 mars de 9h30 à 18h à Paris :

AUTISME & PARENTALITÉ


Autisme et parentalité : tel est le titre de la 1re Journée d’études du CERA (Centre d’étude et de recherches sur l’autisme). Vous en lirez ci-dessous la présentation par Christiane Alberti, qui en est la directrice.

Il s’agit en effet de faire valoir maintenant la très grande diversité des chemins qui permettent aux enfants, adolescents et adultes autistes de faire un pas dans notre monde commun, leurs inventions, leurs témoignages. Les familles se confrontent à cette singularité si énigmatique qu’est la rencontre avec l’enfant autiste et à la souffrance qui s’y dépose. Elles trouvent, ensemble et avec l’aide de professionnels, des moyens inédits pour l’accueil et l’accompagnement de la différence dont leur enfant est porteur. Dans ce mouvement, elles donnent à tous ceux qui sont touchés par une marque de différence l’espoir d’échapper aux processus de ségrégation qui voudraient imposer une seule méthode de soin, un seul parcours, là où il s’agit que soient entendues des voix uniques. Les psychanalystes et les praticiens qui animent les groupes du Champ freudien au sein de l’Institut psychanalytique de l’Enfant sont heureux d’accompagner et de soutenir ce mouvement.

Daniel Roy
pour le Comité d’initiative de l’Institut de l’Enfant

Après la séance...
On peut lire le texte de Marie Izard-Delahaye intitulé « Echo singulier de la Journée CERA « Autisme et parentalité ».


Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous annoncer la première Journée du CERA qui se tiendra le 10 mars prochain sous le titre Autisme et parentalité, à la Maison de la Chimie, Paris. Cette journée comporte, à n’en pas douter, un enjeu très important, dans le contexte politico-sanitaire actuel, car il s’agit de contribuer à rendre visible et lisible la contribution de la psychanalyse en matière d’accueil et d’accompagnement des sujets autistes. A cet endroit, enfants et adultes avec autisme, parents et psychanalystes se font partenaires. Le thème de cette première Journée est résolument en phase avec cette rencontre. Le programme entend l’être tout autant.

Cordialement,

Christiane Alberti,
Directrice du CERA


L’argument


Une première, Christiane Alberti



1- Se faire parent



2- Faire école



3- Se faire partenaire en institution



Le pari de prendre la parole

La première journée du CERA s’inscrit dans un contexte. La création du CERA par l’Ecole de la Cause Freudienne en 2017 est à la fois une réponse et une question.

La psychanalyse est atteinte dans sa prise en charge des sujets autistes.
Question : Pouvons-nous répondre au nom de la psychanalyse ?
Nous avons choisi de répondre en notre nom, la psychanalyse d’orientation lacaniennne. Nous voulons, en se soutenant de ce qui fait notre orientation, une pratique de la parole, la prendre pour tenter de dire comment nous opérons : avec les sujets dits-autistes, avec les parents, avec les enseignants. C’est un pari. Nous le relèverons le 10 mars.

Cette pratique est-elle transmissible ?
A quoi faisons-nous signe ? Sur quels critères ? Comment ? L’orientation de Lacan nous invite à apprendre à lire une séance, un moment, une rencontre. Lire une parole, un mot, un geste, cela implique de se déprendre du sens . Nous ne pensons pas le sujet dit-autiste comme déficitaire, nous écoutons ce que les autistes disent et ce qu’ils expriment, tous, Tammet, Schovanec, Grandin, Donna Williams... et ils disent tous que c’est une façon d’être au monde, de faire avec la monde. Il n’y a rien à rééduquer, il y a à accueillir ce qui est déjà là. Alors, comment lisons-nous la paroles des parents, d’un enfant, d’un adulte, d’un enseignant... Le pari, c’est, là aussi, de le transmettre.

Et les politiques ?
La tâche n’est pas facile pour les politiques. Les lobbies scientistes font pression. comment, là aussi, donner la place à une autre parole ? Comment faire entendre ce que nous avons à dire, à transmettre de notre orientation lacanienne de la psychanalyse ? Parier au Un par un, faire notre enseignement au plus grand nombre, faire cette journée pour tenter de bien dire ce qui fait le plus singulier de notre travail. Là encore, dégagé du plan imaginaire, parier sur la rencontre pour que quelque chose s’entende de ce nouage subtil que parents, enseignants, soignants peuvent opérer avec un sujet dit-autiste, à partir de ce que lui met déjà en œuvre comme être au monde.

Rendez-vous le 10 mars, il y aura des réponses et des questions

Laurent Dupont, coordinateur des enseignements du CERA


Les news de L’Institut Psychanalytique de l’Enfant

Avec la Journée du 10 mars Autisme et parentalité organisée par le CERA commence une nouvelle « bataille de l’autisme ». Il ne s’agit en aucun cas d’une bataille entre courants de pensée, cognitivisme contre psychanalyse, par exemple, telle qu’elle a pu être instrumentalisme par divers groupes de pression auprès des gouvernements précédents et dans les organes de presse.

Il s’agit pour nous d’un combat pour la subjectivité, car celle-ci se présente comme un pari dans la rencontre avec le sujet autiste. Ce pari, que nous pouvons et donc devons partager avec les parents, ne peut se soutenir qu’à plusieurs et prend ainsi forme politique. Ce pari est aujourd’hui la seule voie qui permet de s’opposer à la réification programmée de la souffrance et de la différence par les nosographies psychiatriques et leur furie évaluatrice.

Face aux dérives de la clinique psychiatrique de l’enfance, de l’adolescence et de l’adulte, de nouveau tout est à ré-inventer dans la fil de la « fraternité du dire » que nous partageons avec celles et ceux que nous sommes appelés à accompagner.

Daniel Roy,
Secrétaire général de l’Institut de l’Enfant


Samedi 10 mars de 9h30 à 18h.

Maison de la Chimie
28 rue Saint-Dominique – 75007 Paris
Consulter le plan d’accès »

- Inscription individuelle : 50 euros
(25 euros pour les étudiants de moins de 26 ans)
Inscription sur le site de l’Ecole de la Cause Freudienne » (paiement par carte bancaire)
ou télécharger le bulletin d’inscription » (paiement par chèque)

- Inscription au titre d’une formation :
-Inscription formation médicale continue (médecine libérale) : 50 euros

-Inscription prise en charge par votre employeur au titre de la formation permanente : 150 euros
Bulletin d’inscription à télécharger et à adresser avant le 1er mars 2018 à
UFORCA pour UPJL
Secrétariat général
15 Place Charles Gruet
33000 Bordeaux.

Dans les 2 cas bulletin d’inscription à télécharger :

Renseignements : 01 45 49 02 68
CERA pour l’ECF/ Eric Zuliani
1, rue Huysmans 75006 Paris/

Télécharger l’affiche :
JPEG

Revenir à l’Accueil du site ».
Accéder directement à l’Agenda ».