Dernières brèves

Recherche

Par activités


Bienvenue sur le site Psychanalyse en Normandie


PSYCHANALYSE EN NORMANDIE est un site unique pour la psychanalyse d’orientation lacanienne à Rouen et en Normandie.

En cliquant sur les liens ci-dessous, vous trouverez tous les renseignements nécessaires sur :

l’Antenne clinique de Rouen et sa session de formation,

l’ACF-Normandie et ses activités,

les Evènements et rencontres de l’action lacanienne dans le monde.

Psychanalyse en Normandie , c’est aussi :

L’Agenda : retrouvez les dates de nos activités pour la psychanalyse en Normandie, ainsi que celles des rencontres psychanalytiques régionales, nationales et internationales...

Des contacts : pour vous inscrire ou vous renseigner sur la psychanalyse, sa pratique et ses modalités d’étude, pour obtenir un programme ou des informations, plusieurs contacts vous sont proposés, avec la possibilité de déposer un message...

Des liens : pour accéder directement à de nombreux sites de psychanalyse en France et dans le monde, pour découvrir les bibliothèques du Champ freudien, pour commander de très nombreuses revues et publications, une vaste liste de liens est à votre disposition...

    Actualités


  • Université Populaire Jacques-Lacan

    IRONIK ! – Novembre 2022

    Le bulletin Uforca numéro 52

    LE GOÜT DE LA CLINIQUE UNE ETHIQUE Le champ clinique contemporain est envahi par une idéologie qui, au nom de la biologie neuronale tend vers une « naturalisation de tout le champ humain1 ». Tandis que les professionnels sont soumis à une exigence de conformité via divers protocoles, on assiste, dans le même mouvement, à un recouvrement du champ clinique par l’image : imagerie cérébrale, représentations sophistiquées de la plasticité neuronale, mythe d’un cerveau dont on pourrait saisir in vivo la (...)


  • A lire...

    Ecologie lacanienne

    Revue Mental n°46, Novembre 2022

    Alors que la somme des savoirs s’accumule, que les preuves, les chiffres convergent pour dire l’urgence d’agir face à la nouvelle donne climatique et ses conséquences délétères, rien ne semble suffire à penser une action collective : Déni ? Cynisme ? Impossibilité de penser la disparition de l’espèce humaine, en une transposition à l’échelle collective de ce que Freud disait de l’impossibilité de penser sa propre mort ?


  • A lire...

    Ni nature, ni morte - Les vies de la nature morte

    Un livre de Gérard Wajcman

    Désuète, la nature morte ? Genre mineur, la nature morte ? Gérard Wajcman montre et démontre le contraire. Il propose une analyse novatrice de cet « art du portrait d’objet », à travers une enquête passionnante qui s’appuie sur de multiples œuvres, des plus anciennes aux plus contemporaines et inattendues.


  • A lire...

    La solution trans

    Sous la direction de Jacques-Alain Miller

    Ce livre est construit sur la base des dires de six personnes, occupées par une problématique trans et qui ont voulu en parler avec un psychanalyste. Pour un psychanalyste, son interlocuteur n’est pas un objet de laboratoire, mais un sujet de plein droit qui a quelque chose à énoncer sur ce dont il pâtit.


  • Les membres proposent... 2022-23

    Studiolo

    Le mercredi 7 décembre - 21h – Visioconférence

    Lecture à plusieurs du livre d’Éric Laurent L’envers de la biopolitique. Une écriture pour la jouissance


  • L’Edito du délégué régional de l’ACF-Normandie

    Propos

    Novembre 2022

    Deux évènements avant les J52 :
    La soirée préparatoire aux 52es Journées de l’Ecole de la Cause Freudienne « Je suis ce que je dis ». Elle se tiendra à « la maison de la psychanalyse » à Rouen le mardi 15 novembre. Activement préparée par dix collègues, elle permettra de décliner les enjeux et réflexions qui se font jour dans la pratique et la clinique contemporaine autour de cet énoncé dégagé par Jacques-Alain Miller. On y voit la coalescence entre « l’être » du « suis » avec le « dis » de l’énoncé, on y voit le « je » de l’appel à être se confondre avec le « je » de l’énoncé « dis ».


  • Cinéma-débat au cinéma Le Trianon

    Les Heures Heureuses

    Mardi 29 novembre 2022 - 20h - Verneuil d’Avre & d’Iton

    L’ACF Normandie, la ville de Verneuil d’Avre & d’Iton et les Films du Tambour de Soie ont le plaisir de vous convier à une soirée Cine-débat, avec la projection du film :

    Les Heures Heureuses


    Documentaire de Martine Deyres (2011 - 1h 11min) par Anne Paschetta, Martine Deyres .


  • Séminaire Janus « Lacan pour tous » – 2022-23 – Rouen

    Alpha plus Bêta, un lieu pour parler de la théorie : « Qu’est-ce qui agite les corps parlants ? »

    Les mercredis 14 décembre 2022, 18 janvier, 8 février, 29 mars, 12 avril, 24 mai, 14 juin 2023 -20h30

    Nous allons poursuivre le Séminaire cette année en gardant notre formule : un texte présenté par un praticien d’orientation lacanienne, travaillé en amont et en binôme avec un « lecteur », pour en extraire une première étude nouant théorie et pratique. Ce texte sera adressé aux participants avant la séance afin de favoriser la conversation lors de celle-ci.


  • Vers les J52 de l’ECF

    Soirée préparatoire aux J52 « Je suis ce que je dis »

    Mardi 15 novembre – 20h30 – Rouen

    L’ACF en Normandie organise une soirée exploratoire vers les J52 de l’École de la Cause Freudienne, « Je suis ce que je dis »


  • A lire...

    La sexuation sans le genre - La jouissance avec les semblants

    Un livre de Rose-Paule Vinciguerra

    Ce livre réunit des articles et des travaux adressés au départ à des psychanalystes ; il reprend l’élaboration que fait Lacan du rapport entre les sexes et l’articulation de la jouissance et des semblants autour de cette question. L’importance accordée aujourd’hui aux gender studies et les débats qui traversent les sociétés contemporaines ont amené l’auteure à confronter la recherche de Lacan aux critiques que Judith Butler lui adresse nommément – critiques que l’apport théorique de celui-ci déplace de façon décisive. Doit-on dire que la psychanalyse soutient la domination ancestrale « hétéronormée » qui instaurerait un ordre « prétendument symbolique » en réitérant des modèles appartenant à des stéréotypes ? Peut-on accepter de lire que Lacan privilégierait indûment le phallus dont le lien avec le pénis – qualifié par Judith Butler de « yahvé hébraïque » –, serait par lui élidé ?