Recherche

Par activités


Publié le vendredi 27 septembre 2019

Les membres proposent... 2019-20 - Rouen

La sexuation et ses formules

Les mardis 15 oct., 12 nov., lundi 9 déc. 2019, mardis 7 janv., 4 fév. 2020 – 21h



La sexuation et ses formules



Malgré le concert assourdissant des « Gender theories », une autre théorie persiste à faire entendre la différence de sa partition : celle que Lacan achève d’écrire dans le Séminaire Encore sous la forme des formules de la sexuation. C’est à elle que ces soirées souhaiteraient se consacrer. Mais plutôt que de limiter la lecture à l’étude frontale ou exclusive de formules qui sont l’aboutissement et la conclusion d’un long parcours déroulé par l’enseignement de Lacan, la méthode choisie essayera d’aborder ces formules à partir d’une perspective diachronique cherchant à dégager et suivre les grandes lignes de leur construction progressive.


Une première soirée s’est consacrée à donner un aperçu du corpus freudien sur la différenciation sexuelle, un aperçu qui reste marqué par la surprise éprouvée devant l’audace et la ténacité d’un Freud qui n’a jamais reculé d’un pouce pour soutenir son incroyable théorie du primat du phallus malgré la pression de ses contradicteurs… et de ses élèves.

La soirée du 12 novembre devrait explorer le relais pris par les cinq premiers Séminaires de Lacan et leurs « Écrits » correspondants. On pourra constater que ça commence par une désexualisation digne du puritanisme réveillé et provoqué par Freud. Au commencement seulement…

La soirée de novembre a suivi la transition de la période asexuée des premiers séminaires de Lacan à la période suivante, plus explicite quant à la sexuation. Après le difficile repérage de ce qui pouvait distinguer homme et femme dans une réalité psychique soumise aux seules lois spéculaires du stade du miroir, nous avons commencé à discerner les genres grâce aux lois devenues celles du langage et à leur promotion d’un nouvel objet, un objet étranger au miroir, qui renoue avec Freud : le phallus.

La soirée du 9 décembre 2019 poursuivra notre évocation de l’enrichissement qu’apporte l’objet phallique dans la clinique de l’amour, elle nous donnera un aperçu de la période extrêmement féconde des six premiers mois de 1958 où paraissent les textes des Écrits qui abordent et fondent la clinique de la sexuation. Forcément, cela nous conduira à passer par une élucidation du statut pris par le phallus. Une attention particulière sera donnée aux textes « La signification du phallus » et « Propos directifs pour un Congrès sur la sexualité féminine ». Les questions de chacun suscitées par leur lecture sont les bienvenues.


Jeu-concours

Le jeu-concours est toujours valide. Quel est le nom du nœud choisi pour le logo de ces soirées ? Évidemment il y a un lot à gagner ! Il ira à la première bonne réponse reçue... qui n’a toujours pas été trouvée. (L’adresser par mail à Eric Blumel )

La solution sera donnée l’année prochaine.


Ces soirées sont animées par Eric Blumel.
Accès libre (avec participation aux frais).

Les mardis 15 octobre et 12 novembre, le lundi 9 décembre 2019, les mardis 7 janvier et 4 février à 21 heures.

Maison de la psychanalyse en Normandie,
48 rue Abbé de l’Epée, à Rouen (76).
Consulter le plan d’accès ».

Participation aux frais : 5 € par soirée ou 25 € pour l’année et pour l’ensemble des séminaires proposés par l’ACF-Normandie. Réduction de 50 % pour les étudiants.

Renseignements : 06 48 20 41 13

Revenir à L’ACF-Normandie » ou à l’Accueil du site ».
Accéder à l’Agenda ».